VAN AN PHAI France - Kung Fu vietnamien

Ecole d'art martial vietnamien : cours de Kung Fu, Khí Công et self-defense

Self-defense (Võ tự vệ)

Sans forcément étudier tout notre programme de Kung-Fu vietnamien traditionnel, des femmes et des hommes de tout âge veulent développer leur capacité à se défendre en cas d’agression.

C’est pourquoi notre école enseigne aussi la self-defense vietnamienne (võ tự vệ), basée sur nos techniques les plus aisément réalisables par tout le monde (frappes et parades avec les bras, coups de genou, clés… , mais sans chercher à donner de coups de pied hauts, par exemple).

Võ Kinh Vạn An Phái - VAN AN PHAI France / Art martial Kung-Fu - Self-defenseVõ Kinh Vạn An Phái - VAN AN PHAI France / Art martial Kung-Fu - Self-defense

Ces mouvements simples et efficaces n’exigent pas de souplesse particulière, et permettent une réaction rapide et proportionnée à l’attaque, contre des parties du corps à la fois vulnérables et faciles à atteindre.

Võ Kinh Vạn An Phái - VAN AN PHAI France / Art martial Kung-Fu - Self-defenseNos cours de self-defense se composent donc essentiellement de plusieurs séquences de travail à deux, où chaque partenaire alterne les rôles d’attaquant et de défenseur. Chaque séquence se base sur un même type d’attaque, contre laquelle des mouvements de défense adaptés sont travaillés de manière répétée. Lors d’un cours, chacun s’entraîne donc à réagir contre plusieurs sortes d’attaques, variant par leur forme (tentative de frappe, de saisie, d’étranglement…) et leur direction (attaque de face, par l’arrière, latérale, haute, basse…).

Il s’agit ainsi de créer des automatismes de réaction, qui doivent progressivement devenir des réflexes face à différentes situations d’agression.

Nous rappelons que ces techniques de sef-defense, simples mais dangereuses, ne doivent être utilisées qu’en situation de légitime défense*.

.

 

*Définition de la légitime défense (source : site du Ministère de l’intérieur)

« La légitime défense s’applique lorsqu’une personne se défend en cas d’agression. Cette personne ne peut pas être poursuivie en justice pour cet acte de défense.

La légitime défense, qui reste exceptionnelle, est reconnue si toutes les conditions suivantes sont réunies :

  • la personne a agi face à une attaque injustifiée à son encontre ou à l’encontre d’une autre personne, ou pour interrompre un crime ou délit. Par exemple, si une victime se défend face à une agression sexuelle.

  • l’acte de défense était nécessaire. Par exemple, la victime ne pouvait pas fuir parce que l’auteur des coups la tenait,

  • les moyens de défense employés étaient proportionnés. Ce qui exclut l’emploi d’une arme à feu face à une personne non violente par exemple,

  • la riposte est intervenue au moment de l’agression et non après. Ce qui exclut une tentative d’arrêter le voleur dans sa fuite ou une volonté d’éviter une agression incertaine. »

Texte de loi de référence : article 122-5 du Code pénal.

Ecole française VẠN AN PHÁI © 2014-2016